Sélectionner une page

Le secteur du vin et spiritueux est un domaine en perpétuelle évolution. D’innombrables professionnels y exercent leur profession et leur nombre ne cesse d’évoluer au fil du temps. C’est pourquoi, plusieurs organismes ont mis en place des formations métier du vin au sein de leur programme. Mais pour quelles raisons ces divers cursus sont-ils essentiels ? Qu’en est-il des débouchés dans le domaine ? Découvrez les notions importantes à ne pas rater.

Le vin : Un patrimoine culturel

Actuellement, les portes ouvertes sur le vin ne sont plus destinées pour permettre aux passionnés de faire des dégustations. Loin de là ! Que ce soit des amateurs ou des professionnels dans le secteur de la restauration, nombreux veulent en savoir largement plus. C’est pourquoi, certains se sont assurés d’en faire leur profession.

Devancée par l’Italie, la France est le deuxième producteur mondial de vin, parmi lesquels les plus prestigieux du monde entier comme le Grand Cru, le vin de Champagne Ardenne, etc. Le vin qui est non seulement une richesse culinaire, mais également un patrimoine qui permet à chaque pays de se démarquer. En plus d’avoir une valeur commerciale inestimable, cette boisson à base de raisins est alors devenue une raison d’être de la culture française.

De ce fait, de nombreux particuliers et professionnels ont jugé bon de suivre des formations métier du vin pour une carrière dans un domaine qui les passionne.

 

Une formation spécifique : Pour une carrière dans le secteur du vin

Les formations métier du vin sont donc devenues très demandées par les passionnés pour :

  • Maitriser l’art de la dégustation, pour une excellente analyse sensorielle ;
  • Faire de l’œnotourisme, afin de connaitre les origines du vin incluant les arômes ;
  • Apprendre les appellations particulières dans le domaine ;
  • Connaitre les cultures du vin dans différents pays ;
  • Recevoir des certifications reconnues dans le monde entier.

Tout cela dans le but d’acquérir des compétences pour une carrière passionnante dans le secteur du vin.

 

Une formation en métier du vin : Disponibles dans plusieurs écoles et universités

Pour commencer, le Diplôme National d’œnologie (DNE) est requis pour pouvoir exercer un métier d’œnologue. Ce diplôme nécessite une étude d’une durée de deux ans dans des universités et écoles spécifiques. Voici quelques universités qui délivrent un DNE en France : L’Université Pau Sabatier Toulouse, L’ESC Dijon, L’Université de Bourgogne, etc.

Il y a également les formations Wine Spirit Education Trust, ou formation WSET, qui sont proposées par un organisme d’origine britannique, mondialement connues pour former des spécialistes en vin et spiritueux. La certification délivrée par cette institution est de renommée mondiale. Disponibles en France, ce sont des formations professionnelles de courte ou longue durée, subdivisées en quatre grandes catégories.

Les formations niveau 1, 2 et 3 sont principalement des initiations sur les caractéristiques basiques en vin et spiritueux ainsi que l’art de la dégustation. La formation niveau 4 est, quant à elle, plus approfondie, destinée à ceux qui ont réussi les trois niveaux inférieurs.

Ces universités, écoles et institutions proposent selon vos besoins une formation initiale, un BTS, une licence professionnelle et une spécialisation en métiers du vin. Le formation vin comprend généralement l’ensemble des techniques axées sur le vin survolant les notions de la dégustation, l’origine et la nature, la fabrication et les méthodes de cépages, les vendanges, jusqu’aux accords mets-vin.

 

Le domaine du vin : Un secteur d’embauche

Le vin influe considérablement l’économie française puisque la France est responsable de la production de 17% du vin mondial et fait une exportation de 40% de sa production. C’est alors un secteur avec un gros chiffre d’affaires, donc un domaine très prometteur, ce qui n’est pas le cas pour la plupart des branches dans le secteur agricole. De ce fait, il y a plus de 550.000 professionnels dans le domaine. De plus, les offres d’emplois ne cessent de croitre au fil des années.

Les gens ne se rendent pas toujours compte que le secteur du vin ne concerne pas uniquement les travailleurs dans la culture de la vigne. Un grand nombre de métiers y dérive allant du domaine de la cave, des entreprises de productions en œnologie, des laboratoires d’expériences, des tonneliers jusqu’aux établissements en restauration. Il existe donc un grand nombre d’emplois dans le secteur du vin.

Les emplois techniques directs sont étroitement liées à production viticole : l’ouvrier viticole, le tractoriste, le chef de culture, le caviste, l’œnologue et le maitre de chai qui travaillent dans les vignes et les terriers. Il y a également les experts en réparation ou tonneliers, les experts en accord mets-vin ou sommelier, les logisticiens, etc.

Certains emplois sont plus indirects, concernant le commerce du vin et la restauration tels que le négociant, le courtier, le personnel commercial pour la vente, etc.